Anti-Gun, une pièce remplie d’émotions

bandeau_DIVERSpar Pascale Gagné

J’ai eu le plaisir d’assister à la 25e production du Théâtre «Une petite gêne sur scène» qui s’est déroulée en juin dernier.

08-Divers - Anti-Gun, une pièce remplie d’émotions PHOTO 1Je dois avouer que l’environnement du Théâtre du Vieux Garage met immédiatement le public dans l’ambiance d’une bonne soirée. Après avoir été gentiment accueillie, on m’a invitée à prendre place. Puis, François Larocque, auteur et metteur en scène de la pièce Anti-Gun, a pris la parole afin de nous présenter la pièce et les comédiens. Il a également pris le temps de remercier le public pour sa fidélité depuis quinze ans.

En avant-première de la pièce, nous avons eu droit à quatre projets vidéo mettant en vedette les comédiens: de l’animation image par image (aussi appelé stop motion); une caricature de l’émission France Beaudoin, dénommée ici Francine Beaufoin; un cadavre exquis; ainsi qu’un court métrage d’épouvante.

Et finalement, les lumières se sont tamisées et la pièce a commencé. Nous08-Divers - Anti-Gun, une pièce remplie d’émotions PHOTO 2 avons découvert un décor tout en sobriété, constitué d’une chaise rouge des années 70 – années où se déroule la pièce – des murs blancs et trois portes. Un décor qui permet de laisser toute la prestance aux comédiens, car dès les premières secondes, nous avons senti une énergie dans l’air, une certaine fébrilité, un frisson qui parcoure la salle.

Les jeunes étaient vifs, ils parlaient fort et jouaient bien. Les enfants ont bien rendu les émotions, autant celles qui étaient comiques que celles plus dramatiques. Il est incroyable d’imaginer l’énormité du texte que chacun a dû apprendre par cœur ainsi que les déplacements pour nous faire vivre ce moment d’environ deux heures! En plus, nous avons eu droit à de la diversité. Le jeu était entrecoupé par des chorégraphies faites sur des chansons que les comédiens ont eux-mêmes chantées (préalablement enregistrées), par des ombres chinoises et par un chœur tout de blanc habillé qui représentait la conscience des personnages.

08-Divers - Anti-Gun, une pièce remplie d’émotions PHOTO 3M. Laroque avoue, après cette troisième représentation de la pièce, qu’il est très fier de ses jeunes et qu’ils ont beaucoup de talent. Il souligne qu’ils sont drôles et émouvants. Au fil des représentations, il remarque que les comédiens sont de plus en plus en contrôle de tout et que les temps morts sont presque inexistants.

À la fin du spectacle, j’ai eu la chance de m’entretenir avec quatre des cinq comédiens. Tout d’abord, je leur ai demandé pourquoi ils ont voulu faire du théâtre. Alexis m’a expliqué que depuis qu’il est tout petit, il rêve de jouer des rôles, c’est une vraie passion pour lui. «Je le faisais à la récré.» me dit-il. Lysandre, qui a toujours côtoyé le milieu théâtral, Loralie et Marylou ont abondé dans le même sens en ajoutant que le fait de se glisser dans la peau d’un personnage et le rendre réel est grisant.

Ensuite, j’ai voulu savoir ce que l’expérience de monter une pièce et de la jouer leur a apporté. Tous ont été d’accord pour dire que ça aide à améliorer la mémoire! Marylou a glissé que c’est une bonne façon de se dégêner, tandis que Loralie et Lysandre ont apprécié avoir appris à travailler en équipe et que cela va leur servir dans le futur.08-Divers - Anti-Gun, une pièce remplie d’émotions PHOTO 4

Finalement, je les ai interrogés sur les valeurs véhiculées dans la pièce qui leur sont importantes. D’un commun accord, ils m’ont répondu que l’amour est celle qui est la plus précieuse à leurs yeux. Les jeunes comédiens ont justifié leur réponse en citant le fait que Madone, personnage interprété par Anaïs, en manquait terriblement au début de la pièce, mais qu’à la fin, elle comprend que la motivation de Renée – l’Anti-Gun, personnage principal joué par Loralie – était poussée par l’amour. Alexis décrit aussi que l’entêtement de Renée, selon laquelle les armes et la mort ne sont pas des solutions à tous les problèmes, est une belle valeur à intégrer dans la société d’aujourd’hui.

08-Divers - Anti-Gun, une pièce remplie d’émotions PHOTO 5Je vous invite à vous déplacer l’an prochain afin d’assister à une des représentations de la troupe de Théâtre «Une petite gêne sur scène», pour vivre cet époustouflant spectacle.

Et à toi, jeune ami, si tu veux t’inscrire pour vivre l’expérience de monter et de jouer une pièce, rends-toi à l’article Inscription aux ateliers du Théâtre pour avoir les détails pour s’inscrire!

Publicités

Vos commentaires sont bienvenus

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s