Pièce de théâtre à St-Ulric

Publicités

Rendez-vous avec la famille

par Réal Lévesque, p.m.é.

Il est vrai que les parents d’autrefois, comme ceux d’aujourd’hui, sont très dieu-donnés à leurs enfants. Par contre il ne faut pas oublier aussi ce que les enfants apportent à leurs parents.
Les enfants valorisent les parents
Ils apportent aux parents un légitime sentiment de fierté.
Nous deux, on a fait ça!, disait un couple penché sur le berceau de leur nouveau-né. On part à deux pour l’hôpital, on revient trois. Impressionnant!, disait un autre couple. Je réalise que mon enfant est dépendant de moi pour tout, disait une maman.

Par l’enfant, un couple se sent davantage pris en considération dans la société, davantage reconnu.
Les enfants donnent un sens à la vie
Ils donnent un sens au travail des parents. Il donne du dynamisme, du goût pour agir.
Les enfants permettent de rester jeune

Chaque naissance apporte un renouveau à la vie d’un foyer. L’enfant oblige à rester à la mode, à rester dans l’actualité, à aimer ou au moins à accepter les CD de musique rap d’aujourd’hui. Il empêche de vieillir trop vite, ne fût-ce qu’en rappelant à l’adulte qu’en lui demeure un enfant qui peut pleurer, rire et jouer avec son fils ou sa fille.
Les enfants concourent à l’unité du couple

Combien de conjoints se sont réconciliés autour d’un berceau, auprès d’un enfant malade ? L’enfant rappelle au couple la gravité que peut prendre une séparation.

Trésors à partager

par Francine Rémillard, massothérapeute

Plusieurs des meilleures choses de la vie sont gratuites. Regardons autour de nous. Quand nous observons l’amitié, la loyauté, la complicité, la collaboration, l’entraide, le rire, l’amour… Il y a un trésor. C’est tellement vrai et bien plus présent que l’on peut imaginer.

Maintenant, à qui vais-je offrir ces cadeaux et en quelle quantité?

Soyons prêts à offrir et à recevoir ces richesses.

Quel bien-être de goûter à ces trésors!

Mon village, ma fierté par Camille Beaulieu, 5e année

par Camille Beaulieu, 5e année (classe de Lucie Pelletier), école Mgr. Belzile

Connaissez-vous Saint-Ulric? Pourquoi Saint-Ulric? Pour rendre hommage au juge Ulric-Joseph Tessier. Face au fleuve Saint-Laurent, Saint-Ulric comprend environ 1700 habitants. Situé entre Matane et Rimouski, Saint-Ulric a un logo: «La mer, le vent, c’est dans notre nature.»

Premièrement, la Municipalité compte beaucoup d’activités. L’hiver, on peut aller patiner, faire du ski de fond. À côté de la piste de ski de fond, il y a un petit sentier de raquettes. L’été, de la balle molle est offerte au Centre des loisirs. Comme activité intérieure, on y trouve une petite troupe de théâtre «Une petite gêne sur scène». Ensuite, on peut aller visiter la grotte des fées, les chutes à Ti-Mé, le Vignoble Carpinteri, le parc éolien Le Nordais et les montagnes au sud. Sur le côté du terrain de balle molle, il y a le Parc des générations. Dans ce parc, de petites maisonnettes ont été fabriquées par des gens du village et il y a aussi le jardin communautaire.

La grève peut être un endroit à visiter pour admirer les couchers du soleil et pour trouver toutes sortes de petits coquillages, des vitres polies et des agates. Construire des tipis avec des bouts de bois et marcher sur les roches à marée basse sont des activités à faire.

Nous avons une école qui offre la maternelle jusqu’au secondaire 2. Il y a une église qui offre de la catéchèse, un bureau de poste, une chocolaterie, des gîtes comme Gîte Confort et Chocolats et une caisse populaire.

J’aime mon village parce que les gens sont accueillants, aussi car il y a des activités à faire toute l’année. Pour finir, on est chanceux d’avoir tous ces services, car beaucoup d’autres villages en ont moins.

La Grande récré!

Marie-Hélène Bouillon, agente de réadaptation, école Mgr. Belzile

Tout au long de l’année, nos jeunes de l’école ont participé au programme Force 4 dans le cadre des activités du Grand défi Pierre Lavoie. Le programme consiste en un engagement à bouger au quotidien. Cette belle initiative de Jacques Lévesque, enseignant en éducation physique, et de l’équipe-école a permis à notre école de gagner la Grande récré.

La Grande récré est une activité extérieure stimulante et gratuite qui aura lieu le lundi 4 juin prochain au Parc du Bic.
La journée débutera par un échauffement actif suivi d’un parcours d’environ un kilomètre qui permettra aux jeunes de relever des défis alliant agilité, équilibre, rapidité et travail d’équipe.

L’objectif premier: bouger pour le plaisir!
Vous pouvez visionner la vidéo promotionnelle de l’événement sur Youtube: Grande récré 2018.

Continuez d’encourager vos jeunes dans ce dernier droit avant les grandes vacances!

5@7 sur les bandes riveraines

Camille Tremblay, stagiaire en environnement

La Ville de Matane et la MRC de La Matanie organisent un 5@7 sur les bandes riveraines puisque l’érosion des berges est un sujet qui en préoccupe plusieurs. On vous attend au Centre d’art Le Barachois de Matane le jeudi 7 juin prochain entre 17 h et 19 h afin d’assister à deux conférences sur les rives d’eau douce et d’eau salée ainsi qu’à une démonstration de génie végétal animée par les Jardins de Métis.

Des plantes et arbustes seront distribués gratuitement et un goûter sera offert.

Bienvenue à tous!

L’animation en loisirs au cœur de Saint-Ulric

par Chantal Poirier, animatrice en loisirs (418 737-4176, anim.st.ulric@gmail.com, Facebook: loisirs.saint.ulric)

La migration des oiseaux de proie, une spécialité pour Hugues Deglaire

Photographie Chantal Poirier

Nous avons eu la chance, le 22 avril dernier à l’occasion du Jour de la Terre, de suivre le spécialiste ulricois dans l’observation des comportements des oiseaux de proie. Pendant plus d’une heure, il nous a entretenus à propos de la migration des espèces, de leurs enjeux liés à la traversée du Saint-Laurent, de leur habitat, de leur moyen de déplacement, etc. Très enrichissant, merci beaucoup!

 

 

 

 

 

 

 

Merci à Omer Gauthier!

Photographie Chantal Poirier

Le samedi 28 avril, tous les enfants présents (et adultes, avouons-le) ont eu la chance de recueillir des petites voitures. Omer Gauthier, toujours plein de surprises, nous a apporté plusieurs boîtes de voitures à distribuer gratuitement aux enfants présents et à mettre de côté pour le camp de jour. Ce goûter intergénérationnel fut un grand succès! Merci!

À venir: Fête nationale à Saint-Ulric

Vous êtes tous les bienvenus à la Fête nationale à Saint-Ulric le 23 juin au Parc intergénérationnel. Nous fusionnons cette année la Fête nationale et la Fête des Voisins pour vous offrir plusieurs possibilités.
Les activités débuteront à 10h15.

Au menu en avant-midi: chasse au trésor, atelier de jardinage, hommage au drapeau et discours du maire, Pierre Lagacé. Jeux et divertissements, plaisir assuré! À partir de 11h30: Repas hot-dog organisé par le Club des 50 ans et plus. En après-midi: zone 0-5 ans, tournoi de pétanque, basketball, fabrication de masques de superhéros, spectacle d’artistes invités et feu de joie (lieu à déterminer, restez à l’affût!).

On vous y attend en grand nombre!

Suivez-nous sur notre page Facebook pour des détails supplémentaires, des suggestions d’activités, un aperçu du dynamisme ulricois!

Ramassage de gros rebuts ou déchets volumineux

par Louise Coll, directrice générale/secrétaire-trésorière (418 737-4341 poste 201)

La Municipalité de Saint-Ulric informe ses citoyens qu’un service de ramassage de gros rebuts ou déchets volumineux aura lieu le lundi 11 juin sur le territoire de Saint-Ulric.

On demande donc aux citoyens de placer leurs gros rebuts ou déchets volumineux près de la rue le plus tôt possible le matin.

Veuillez noter que les matériaux suivants ne sont pas admis: les matériaux de démolition, les pneus, les huiles usées et les contenants de vidanges réguliers.

Prendre note que les branches doivent être attachées en petits paquets.
L’opération ramassage a été confiée à l’entreprise Bouffard Sanitaires Inc.
La collecte des gros rebuts est destinée à l’enfouissement.
Avant de mettre vos objets au chemin, d’autres alternatives existent!
En voici quelques-unes:

1. Vous pouvez donner ce qui est encore bon ou organiser une vente de garage (vérifiez les règlements municipaux applicables);
2. Vous pouvez les donner à des récupérateurs locaux;
3. Vous pouvez aller porter ces articles à l’Écocentre. Cependant, vous avez l’obligation de trier les matières. Le service de récupération de l’Écocentre est donc gratuit pour les particuliers qui apportent eux-mêmes leurs matières triées. Si la matière est pêle-mêle, des frais de 42$/tonne s’appliquent.
Écocentre
330, rue Yves-Bérubé, Matane
418 562-5023

Renseignez-vous sur les horaires d’opération.

Du 19 juin au 14 août 2018, la collecte des matières résiduelles aura lieu chaque semaine.

Festival de Sculptures d’Art Populaire 27, 28 et 29 juillet 2018

par Yves Brunet, président du Festival de Sculptures d’Art Populaire de Saint-Ulric (514 692-5470, 418 737-4733, yves.brunet.01@videotron.ca)

Vous êtes invités à l’ouverture du Festival le vendredi 27 juillet à 17h. Treize sculpteurs de toutes les régions du Québec ont pour le moment confirmé leur présence pour présenter leurs œuvres à l’école Mgr. Belzile.

L’admission est gratuite. Une contribution volontaire de 2$ vous donnera droit à un billet pour le tirage d’une sculpture d’art populaire.

 

 

Les exposants 2018 ayant confirmé leur présence sont:

Denis Dutrisac (Grand-Métis, Bas-St-Laurent), Mathieu Gotti (Québec, Capitale-Nationale), Réjean Pétrin (Drummondville, Centre-du-Québec), Robert Gauthier (Contrecœur, Montérégie), Marius Blais (Pointe-aux-Outardes, Côte-Nord), Patrick Lavallée (Cacouna, Bas-St-Laurent), Colette Bordeleau (Greenfield-Park, Montérégie), Guy Montembeault (Drummondville, Centre-du-Québec), Sylvain Ruest (La Pocatière, Bas-St-Laurent), Bertrand Synnett (Rimouski, Bas-St-Laurent), Jérôme Lizotte (St-Onésime, Bas-St-Laurent), Alain Landry (Baie-Johan-Beetz, Côte-Nord), Clarence Bouffard (Petit-Matane, Bas-St-Laurent).

Photographie courtoisie

Les partenaires, collaborateurs et commanditaires de l’édition 2018 sont:

la Municipalité de Saint-Ulric, le Fonds de visibilité Northland Power, la Financière Banque Nationale, l’Équipe Landry-Langlais de Rivière-du-Loup, la SADC de La Matanie, le Comité local de développement de la Rivière-Blanche, Lézard Graphiques, Pascal Bérubé député de Matane-Matapédia, sans oublier les parrains et marraines qui supportent le Festival par leurs dons.

Concours de girouettes et vire-vent
Venez voir les œuvres de patenteux géniaux au Parc des rives le samedi 28 juillet et le dimanche 29 juillet. Votez pour votre girouette ou vire-vent préféré et courez la chance de gagner un prix de participation.

Les jeunes du camp de jour de Saint-Ulric exposeront aussi les vire-vent qu’ils créeront lors des ateliers offerts par le Festival au mois de juillet.

Exposition
Alain Landry exposera une rétrospective de ses travaux à la chapelle de l’Église de Saint-Ulric, vendredi, samedi et dimanche.

Encan d’antiquités
Samedi après-midi, un encan d’antiquités aura lieu près de la chapelle de l’église de Saint-Ulric à 13h.

Tirage
Comme par les années passées, nous ferons tirer une sculpture d’art populaire parmi celles retenues par les artistes exposants. Le bénéfice de la vente de billets pour le tirage servira à financer le Festival. Indiquez votre sculpture préférée et vos coordonnées sur votre billet. Une contribution volontaire vous donne droit à un billet pour le tirage.

Prix du public
Votez pour votre artiste préféré et courez la chance de gagner un prix de participation.

Animation au Parc des rives
La Municipalité, le CLDRB, le Club des 50 ans et plus et le Comité des loisirs collaboreront pour favoriser une atmosphère festive durant l’événement.

Vous désirez vous impliquer comme bénévole?

Communiquez avec Pascal Gauthier au 418 556-9860 ou pascalgauthier01@gmail.com.
Nous avons besoin de vous. Vous pouvez offrir votre temps pour une demi-journée ou plus selon vos disponibilités. Au plaisir de vous accueillir!

Chronique du 150e

par Jocelyne Rioux

À l’approche de la fête des Pères, ne conviendrait-il pas d’écrire une chronique rendant hommage aux hommes qui ont façonné, à leur manière et à leur époque, l’histoire de Saint-Ulric? Ces mêmes hommes qui, pour la plupart, ont assumé les rôles de bâtisseurs, de défricheurs, de pourvoyeurs et surtout, celui de «pères».

Joseph Roy et ses enfants Jacques, Jocelyn, Jean-Pierre et Nicole Roy. Coll. Jacques Roy

Nos ancêtres, nos pères, nous ont légué un riche patrimoine qui nous rend fiers d’être Ulricois. Dû au grand nombre de pères qui ont contribué à forger Saint-Ulric, il est difficile de parler de l’un et d’oublier l’autre. Soit! Que votre indulgence m’accompagne dans ce trop court récit, car n’est-il pas à propos, en effet, de se rappeler le nom de l’honorable Juge Ulric J. Tessier?

Disons toute notre gratitude, à titre posthume, hélas, à tous ces hommes de cœur, de valeur et de labeur: les Beaulieu, Bouchard, Cimon, Courcy, Desjardins, Ouellet, Léveillé et Michaud qui furent les premiers colons à défricher avec tant d’ardeur et de courage, notre paroisse. Peut-on passer sous silence les pères absents des foyers qui, au péril de leur vie, sont montés dans les chantiers, s’exilant des semaines voire des mois ? Rares sont les hommes qui se targuent d’être père et maire à la fois.

De l’illustre Charles Dufour à l’actuel Pierre Lagacé, en passant par les tout dévoués Georges Fournier, Raymond Roy, Paul H. Bernier, Serge Gendron, et les autres, ces hommes de tête, de conviction et d’action ont grandement participé au développement de notre communauté. À ces noms déjà cités, ajoutons ceux de nos militaires, Sylvain Talbot, Raoul Lepage, Viateur Michaud pour ne nommer que ceux-ci, nos valeureux combattants s’oubliant parfois au nom de la patrie. Exploitant les richesses naturelles de Saint-Ulric, notre communauté s’est vue prospère grâce notamment aux scieries Roy, Beaulieu, Bélanger, Simoneau, Lagacé et à la tourbière de Louis, Roméo et Benoit Roy.

Célébrer la paternité, c’est aussi dire à ces chefs de famille (comme on les appelait autrefois) à quel point leur apport est essentiel dans le bon fonctionnement d’une famille et aussi, d’une communauté. Le père, c’est l’autorité incontestée. Il inspire à la fois force et sensibilité, obéissance et opposition, protection et absentéisme. Pour gagner leur pain quotidien, ces papas ont consacré de nombreuses heures à leur travail bien souvent au détriment de leur famille.

Tous ces pères, nos héros, ont marqué notre quotidien. Qui étaient ceux de mon enfance? Adélard Sirois, le père des ados fréquentant la cantine, René Beaulieu, le père académique inculquant la discipline, Viateur Roy, le médecin soignant sans discrimination aucune, Jean-Louis Lévesque, Roland Boucher, Gaëtan Dubé, ces épiciers d’une extrême gentillesse, Marius Bernier, le restaurateur des meilleures frites. Il y eut aussi Albert Michaud, Joseph-Emond Ouellet, les garagistes Euchariste et François Lévesque, Marius Gendron, monsieur Odilon et monsieur Paquet de la Coop, Jean-Marie du Cordon Rouge. Sans oublier Clément Roy, le père spirituel, et mon préféré, le père Noël! Qui n’a pas admiré en ces pères, le sens du devoir et l’accomplissement du travail? Et je cite en exemple entre autres, mon père Raymond, qui a travaillé jusqu’à l’âge de 89 ans!

Que de fois au cours de ce siècle et demi, les pères de cette communauté ont démontré leur appartenance et leur désir de faire de cette municipalité un endroit où il fait bon vivre ! C’est en grande partie eux qui ont contribué à faire de nous ce que nous sommes aujourd’hui.

Arborant fièrement le titre de père, leur descendance s’affaire, aujourd’hui, à redorer le blason de Saint-Ulric. Ils sont à la fois sur le terrain de balle molle, autour d’une table à défendre les acquis, à présenter un projet, mais aussi à s’impliquer activement dans l’éducation de leur progéniture et les tâches ménagères. Il va sans dire que tous les papas auraient mérité d’être nommés, mais au risque de blesser plusieurs d’entre vous, en terminant, laissez-moi vous dire cette phrase célèbre: «Le plus fort, c’est mon père».

Brunch de la fête des Mères
Un énorme merci à tous ceux et celles qui ont participé au brunch annuel de la fête des Mères du Comité du 150e. C’est une source de financement importante et grâce à votre implication, ce fut un franc succès. Ab imo pectore: Merci.

Des nouvelles du Club des 50 ans et plus

par Danielle Giguère

Les 50 ans et plus de Saint-Ulric vous convient à la fête de la Saint-Jean-Baptiste. Un party hot-dog aura lieu le samedi 23 juin dès 11h au Parc intergénérationnel et à la salle des loisirs. Si la température ne s’y prête pas, ce sera à l’intérieur au 130 Ulric-Tessier.

Au menu: hot-dog et salade.

C’est gratuit pour les membres, 7$ pour les non-membres, 3$ pour les enfants de 5 à 12 ans et c’est gratuit pour les moins de 5 ans. Bienvenue à tous!

Il y aura de la pétanque chaque lundi à13h. Pour information, veuillez communiquer avec Fernand Lévesque au 418 737-9431.

Voici notre conseil d’administration pour l’année en cours suite à notre assemblée annuelle.
Richard Lamarre président, Pamphile Dubé vice-président, Danielle Giguère secrétaire, Françoise Gagnon trésorière, Jocelyne Beaulieu, Suzanne Gauthier et Richard Lavoie, administrateurs.

Bienvenue à toutes nos activités!

L’équipe du Gym St-Ulric

par l’équipe du Gym

 

Déjà juin, le temps passe vite! Le Gym est ouvert depuis octobre et nous avons eu plus de 650 visites. Nous sommes très satisfaits de la première année d’opération du Gym.

Avec l’été qui arrive à grands pas arrivent la fin des classes, le début des vacances et, bien sûr, le beau temps. Tout ce qui appelle à aller jouer dehors. Le Gym cèdera donc la place au camp de jour pour les jeunes. Nous fermerons pour la saison estivale le samedi 16 juin. Ne vous inquiétez pas, nous serons de retour au début septembre.

Entre temps, restez actifs; marchez, faites du vélo, jouez à la balle molle, au tennis ou pratiquez toute autre activité qui vous plaît.

Prenez note que nous offrirons des heures réduites d’ouverture pour le mois de juin, soit du lundi au jeudi de 9h à 11h et de 17h à 20h et le samedi de 9h à 12h.

Merci à tous nos utilisateurs! On se voit en septembre!

Le Cercle de Fermières

 

par Françoise Gagnon, responsable des communications

Le Cercle de Fermières de Saint-Ulric tiendra sa dernière réunion avant l’été le lundi 4 juin à 13h30 à son local habituel situé au sous-sol de l’église.

Bienvenue à toutes nos Fermières!

Que se passe-t-il au CLDRB?

par Anick Arsenault

Quelle ambiance souhaitez-vous pour Saint-Ulric en 2019? Vous avez des idées de décorations pour célébrer le 150e: petites lumières, banderoles, haut-parleurs, etc.? Envoyez-nous vos suggestions! Par Facebook, par courriel (cldriviereblanche@gmail.com) ou directement au bureau de la Municipalité à l’attention du CLDRB (128, avenue Ulric-Tessier, Saint-Ulric, G0H 3H0).

Saint-Ulric a reçu le titre de Municipalité de la Résistance 2018. La journée de la fierté rurale et le Centre de mise en valeur des Opérations Dignité ont souligné le dynamisme de notre village lors d’un 5 à 7 le 25 mai au Vignoble Carpinteri. Des jeunes s’étant démarqués par leur implication ont reçu des bourses du Fonds Gendron.

Afin de garder tous nos services au village, continuez à faire vos transactions à la Caisse Desjardins de La Matanie à Saint-Ulric.

Bon été à tous, en compagnie de votre famille et vos amis!

Bien des heureux lors de l’AGA de la Caisse

par Pascale Gagné

Photographie: Isabelle Paquin

La Caisse a organisé un concours lors de son assemblée générale annuelle le 25 avril dernier. Cinq organismes à but non lucratif de La Matanie ont gagné chacun une bourse de 500$ pour mener à bien leurs projets.

Bravo au Club de patinage artistique de Matane, au Comité des loisirs de Saint-Luc, aux Saveurs de la Matanie et au Comité des loisirs de Saint-Ulric qui ont remporté ces bourses.

Toute l’équipe du Journal L’Ulricois tient également à remercier cette belle initiative de la part de la Caisse, car nous avons également gagné une bourse de 500$.