Retrait du guichet automatique à St-Ulric

Publicités

Le projet pilote relatif aux aides à la mobilité motorisées est prolongé jusqu’au 1er juin 2020

Le projet pilote qui introduit des règles de circulation pour les utilisateurs d’aides à la mobilité motorisées (AMM) et qui devait prendre fin le 1er juin 2018 est prolongé jusqu’au 1er juin 2020. Les mêmes règles continuent de s’appliquer sur le réseau routier pendant toute cette période.

Un projet pilote pour améliorer la sécurité
Les règles du projet pilote relatif aux aides à la mobilité motorisées qui encadrent l’utilisation des fauteuils roulants motorisés, quadriporteurs et triporteurs visent à rendre les déplacements des utilisateurs plus sécuritaires et à leur offrir une plus grande flexibilité dans les choix de trajets. Ainsi, ils peuvent emprunter les trottoirs, les voies cyclables, et, à certaines conditions, la chaussée et son accotement. Des amendes sont prévues en cas d’infraction.

Nouvelles mesures du Code de la sécurité routière
Bien que le projet pilote ait été reconduit sans modification, des ajustements concernant l’utilisation du cellulaire, introduits dans le Code de la sécurité routière par le projet de loi n° 165, s’appliquent également aux utilisateurs d’AMM. Ainsi, lorsqu’ils se déplacent sur la chaussée, il leur est interdit de faire usage d’un téléphone cellulaire ou de tout autre appareil portatif conçu pour transmettre ou recevoir des informations ou pour être utilisé à des fins de divertissement, ou de faire usage d’un écran d’affichage. Certaines exceptions permettant l’utilisation sécuritaire de tels appareils sont toutefois prévues.

Pour en savoir plus, consultez la section «Distraction» du microsite codesecuriteroutiere.gouv.qc.ca.

Prudence et courtoisie de la part de tous les usagers
Afin d’assurer des déplacements sécuritaires et agréables pour l’ensemble de la population québécoise, tout usager de la route est tenu, surtout à l’égard des plus vulnérables, d’agir avec prudence et respect lorsqu’il circule sur un chemin public. Chacun doit donc adopter une attitude d’ouverture et de courtoisie envers les autres usagers de la route, y compris les utilisateurs d’AMM.

 

Marché de Noël de Saint-Ulric

La troisième édition du Marché de Noël de Saint-Ulric aura lieu les 8 et 9 décembre de 10h à 16h au gymnase de l’école Mgr. Belzile.

Plus de 25 artisans créateurs!

Animation et cantine. Beaucoup de sourires au rendez-vous!

Plusieurs idées de cadeaux originaux et fabriqués avec amour et passion. Tricot, bijoux, savon, décorations, chocolat, fromage, charcuteries, gourmandises, lainage, trésors en bois ou en minéraux, peinture, etc.

Artisans de Saint Ulric, contactez-nous si vous voulez participer avant le 30 octobre à la Municipalité (418 737-4341 poste 203).

À bientôt!

Offre d’emploi – Opérateur de machinerie de déneigement

La Municipalité de Saint-Ulric est à la recherche de personnel fiable, dynamique et ponctuel pour la saison 2018-2019. Nous recherchons des opérateurs (chauffeurs) de machineries de déneigement avec expérience.
En tant qu’opérateur (chauffeur), vous aurez à opérer la machinerie de façon sécuritaire et efficiente en ayant comme objectif l’excellence de la prestation de services aux citoyens.

Qualifications requises
Permis de conduire valide classe 3, la classe 1 constitue un atout.
Être capable de conduire des véhicules de déneigement munis d’une aile de bordage, sens unique et sableuse.
Être capable de conduire une chargeuse.
Minimum de deux ans d’expérience pertinente à la fonction.
Être disponible de jour, de soir et de fin de semaine.

Notez qu’il est important de démontrer, dans votre curriculum vitae, votre expérience en déneigement et le type de machinerie que vous avez opéré.

Plus spécifiquement, la Municipalité de Saint-Ulric recherche des personnes qualifiées pour pourvoir deux postes temporaires à temps complet (40 heures/semaine) d’opérateur (chauffeur) pour la période hivernale pour une durée minimale de seize semaines.

Conditions salariales
À discuter selon l’expérience.

Date prévue du début de l’emploi: le 1er décembre 2018.

Toute personne intéressée par ce poste doit transmettre son curriculum vitae au plus tard le 19 octobre à 12h.
Louise Coll, directrice générale
Municipalité de Saint-Ulric
128, Ulric-Tessier
Saint-Ulric, Québec
G0J 3H0
Par fax: 418 737-9242
Par courriel: st-ulric@lamatanie.ca

Chronique du 150e

par Jocelyne Rioux

L’automne arbore ses plus belles couleurs et Saint-Ulric charme ses habitants et ses visiteurs de ses splendides paysages. Féériques du côté de la montagne, pittoresques du côté de la mer. Les champs de blé, les vignes, les vergers, la migration des oies offrent un spectacle grandiose qui, au fil des derniers 150 ans, n’a pu que s’enrichir et s’embellir. S’émerveiller par la beauté des paysages nous porte souvent à la rêverie, mais qu’en est-il de l’attrait de nos infrastructures?

Photo: courtoisie

L’église, c’est souvent ce qu’il y a de plus beau dans un village. Saint-Ulric a, non la chance, mais le mérite, d’avoir un impressionnant édifice religieux, un des rares spécimens de belles églises d’une grande époque qui fait l’envie de bien des citoyens. Située au centre du village, on l’aperçoit de loin; fière, autoritaire, digne et gracieuse. Un clocher si haut et un carillon formé de trois cloches qui tintent au rythme des différents événements coiffent cette imposante structure de pierre. À la fois fascinant et mystérieux, l’intérieur de ce décor n’est pas sans rappeler les rituels, les événements laissant tantôt des souvenirs heureux, tantôt malheureux, tous bien gravés dans la mémoire des gens.

Ce joyau de notre patrimoine religieux, comme l’a si habilement décrit le curé Albert Roy, digne représentant du Christ dans un document portant ce titre, a joué un rôle primordial dans la vie des Ulricois. L’histoire de Saint-Ulric ne pourrait se raconter sans évoquer la puissante institution qu’est l’Église. Bien que ce spécimen architectural soit l’œuvre d’artisans et d’artistes talentueux, soigneusement choisis, il n’en demeure pas moins que sans l’apport de nos ancêtres, la finalité aurait été tout autre. Ces chrétiens empreints d’une générosité sans borne ont participé à sa construction et à son fonctionnement tout en assurant sa pérennité. Leurs croyances, leurs valeurs et leur foi étaient au cœur de leurs aspirations. Grâce à l’entraide et leur conscience sociale, ces valeureux pionniers ont légué non seulement un bâtiment, mais ont donné naissance à un concept qu’on appelle aujourd’hui: bénévolat.
Cet acte de gratuité, d’humilité, de dévouement, de disponibilité et d’altruisme s’est transmis chez les Ulricois de génération en génération. «Il faut la mémoire de beaucoup d’instants pour faire un souvenir complet.», disait Gaston Bachelard.

Qu’il me suffise en écrivant ces lignes, ne serait-ce que pour un instant, me rappeler du dimanche matin où nous devions prendre part, assidument et obligatoirement, à la messe. Immobile sur le perron de l’église, ouvrant l’œil à moitié afin de contempler la croix installée au sommet des nuages, M. Sarto, le bedeau, fait entendre la voix des cloches pour informer la communauté qu’il est l’heure de prendre place dans le banc dûment acquitté pour l’année. Incapable d’ouvrir les lourdes portes rouge brique presque rouille, il faut se faufiler pour franchir le porche et ainsi tenter de rejoindre le banc de bois vernis «25».

J’assiste dès lors à l’inextricable cérémonial où règne une atmosphère solennelle. Même les «frontiersman», M. Bouillon, M. Bernier et tous les autres, ont un air sérieux. Le caractère sacré des ornements rayonnant de dorure et logeant dans le chœur m’éblouit et semble être réservé au clergé. La chorale, dirigée habilement par Rosaire Beaulieu, pousse l’agneau de Dieu sur le Do La Ré Sol. J’adore. Stupéfaite par tant de splendeur et de noblesse, plusieurs de mes questions d’enfant restent sans réponses. «Pourquoi lorsqu’on meurt on va au ciel, mais on le met dans la terre?» Enfin! Continuellement en alternance du genou droit au gauche sur l’agenouilloir, des centaines de coups d’œil sont jetés vers le jubé par crainte que quelqu’un y tombe, je rêve alors du moment où le fils soumis à l’Église m’autorise à me lever. Tiens donc, je découvre une gomme à mâcher bien collée sous le banc! Parfois, il suffisait du regard complice de ma sœur pour que durant mon marmonnage du «Notre Père», nous soyons épris d’un fou rire inexplicable auquel les yeux bleus poudre du paternel devenaient soudainement noir de jais.

Il ne suffit pas de se remémorer son passé pour en écrire l’Histoire et les descriptions de ma mémoire ce n’est pas l’Histoire. J’ose espérer que la lecture de cette chronique vous donnera envie d’aller revisiter notre église en la voyant bien au-delà de l’édifice, mais comme précieux héritage culturel, spirituel, familial et social. Un endroit précieux de rassemblement, de recueillement et de quête personnelle. Nous avons tous les droits d’être divinement fiers de notre église. Souhaitons que la divine Providence la protège ainsi que tous les Ulricois. Amen.

Bénévoles recherchés
Le Comité culturel 150e Saint-Ulric est à la recherche de bénévoles pour l’ensemble de ses activités durant l’année 2019. Si vous avez le goût de vous impliquer, de laisser une trace dans l’histoire ou de participer à ce projet communautaire, vous pouvez laisser votre nom à Olivier Garot, coordonnateur municipal au service des loisirs au 418 737-4341 poste 203.

Nous apprécions chaque geste, si minime soit-il, et nous vous en remercions à l’avance.

Des nouvelles du Club des 50 ans et plus

par Danielle Giguère

Le Club des 50 ans et plus de Saint-Ulric vous convie à leur souper mensuel ayant pour thème l’Halloween le:

Photo: courtoisie

vendredi 19 octobre à 17h30 au 130 Ulric-Tessier.

Au menu: soupe aux légumes d’automne, dinde avec sauce, accompagnée de légumes et salade. Pour dessert, un gâteau salade de fruits avec sauce au sucre à la crème.

Bienvenue à tous!

Pour les membres, le prix est de 15$, les non-membres 17$, les enfants de 5 à 12 ans 7$, et c’est gratuit pour les moins de 5 ans. Il y a la possibilité d’un tarif familial à 35$.

Nous voulons vous informer également que nous recevrons les nouvelles cartes de membre pour l’année 2019 vers la fin octobre au coût de 25$ comme les autres années.

Vous voulez devenir membre ou renouveler votre carte de membre? Venez nous rencontrer et prendre un café avec nous au local des 50 ans et plus les mardis de 13h15 à 15h15 à partir du mois de novembre.

Pour plus d’information, veuillez communiquer avec Françoise Gagnon, responsable pour les cartes de membre, au 418 737-4440.

Au plaisir de vous rencontrer!

L’équipe du Gym St-Ulric

par l’équipe du Gym

Nous entamons notre deuxième année d’existence! Nous avons été très satisfaits de la première année et nous sommes confiants que cette année sera meilleure.

Photo: courtoisie

Du nouveau cette année: des «safety spotter arms» ont été achetés pour vous assister lorsque vous êtes seuls et désirez faire du développé couché, squat, etc.

Pour vous inscrire au gym, simplement vous présenter durant nos heures d’ouverture et le bénévole présent se fera un plaisir de vous accueillir. Nous acceptons les paiements en argent et par chèque (adressé au Comité local de développement de la Rivière Blanche).

Nos heures d’ouverture sont du lundi au jeudi de 9h à 11h et de 15h à 21h et le samedi de 9h à midi.

Trois types de tarifs: journalier (3$ étudiants; 5$ adultes); mensuel (15$ étudiants; 25$ résidents; 30$ non résidents); 4 mois (50$ étudiants; 80$ résidents; 100$ non résidents).

Pour nous transmettre vos commentaires, suggestions ou questions, trois méthodes: en personne, par courriel (gym.st.ulric@gmail.com) ou sur notre page Facebook (Gym St-Ulric).

Le Cercle de Fermières

par Françoise Gagnon, responsable des communications

Le Cercle de Fermières de Saint-Ulric tiendra sa prochaine réunion le lundi 1er octobre à 13h30 à son local habituel au sous-sol de l’église. Bienvenue à toutes nos dames Fermières et à toutes celles qui aimeraient en savoir plus sur nos activités ou se joindre à nous.

Un bingo-cadeau aura lieu également à notre local le vendredi 12 octobre à 19h. Venez vous divertir avec nous!

Notre exposition se tiendra le dimanche 21 octobre de 10h à 15h toujours à notre local au sous-sol de l’église.

Venez prendre un café avec nous et profiter de notre vente de pâtisseries maison et d’un étalage de livres usagés qui vous seront offerts pour quelques dollars pour ramasser des fonds pour le mouvement OLO.

Au plaisir de vous rencontrer!

Votre conseil d’administration: Michelle, Évelyne, Lucille, Colette et Françoise.

Rendez-vous avec la famille

par Réal Lévesque, p.m.é.

Nous sommes tous nés dans une famille, nous sommes tous désireux de grandir, de vivre et de mourir dans la chaleur d’une famille.

Par expérience, nous savons que la force d’une famille réside essentiellement dans sa capacité d’aimer et d’apprendre à aimer. Aussi blessée soit-elle, une famille pourra toujours grandir en s’appuyant sur l’amour, un amour qui se vit sans violence, qui s’excuse, qui s’apprécie, qui dit merci, qui s’informe du bien ou mal être de l’autre qui vit près d’elle, tout particulièrement ses ados.

Alors qu’il y avait de la catéchèse dans les écoles secondaires, un professeur demanda à ses étudiants ce qu’ils pensaient de la famille. Quelques-uns ont répondu:

La famille, pour moi, c’est un lieu où je retourne après mes classes et si j’ai eu une mauvaise journée à l’école, après en avoir parlé à mes parents, je me suis senti réconforté.
Pour moi, c’est un refuge. Un endroit où je me sens merveilleusement bien.
Pour moi, c’est comme un hôtel-restaurant où je peux manger et me coucher.
Pour moi, c’est un lieu où l’on se crie après.
Pour moi, la famille c’est ce que j’aime le plus au monde.

Ceci dit, nous savons que nous provenons tous d’une famille, nous commençons tous avec un nom de famille, nous avons tous eu une forme de famille pour berceau. La famille est donc un fondement.

Mgr. Belzile sous la loupe

par Marie-Hélène Bouillon, agente de réadaptation

Le vendredi 7 septembre dernier, les élèves de l’école Mgr. Belzile ont eu la chance de participer à une journée sportive pour célébrer la rentrée scolaire. À eux se sont joints les élèves des écoles Assomption de Baie-des-Sables et de l’école Saint-Léandre.

Photographie: courtoisie

Toute la journée, les jeunes ont participé en équipe à des jeux d’habiletés. Le terrain de balle molle fourmillait d’enfants s’entraidant les uns les autres. Une belle journée pour favoriser les échanges et la socialisation des jeunes. Les équipes-écoles ont participé au bon déroulement. À la fin de la journée, quelques équipes ont reçu des médailles. Une si belle journée n’aurait pu se dérouler sans l’implication de Jacques Lévesque, enseignant en éducation physique. Merci Jacques!

Au moment de mettre sous presse, plusieurs d’entre vous auront certainement participé au souper hot-dog de l’école qui a eu lieu le jeudi 27 septembre dernier. Ce souper avait pour but de permettre le financement de certaines activités pour vos jeunes. Merci de votre grande participation!

Bien-être

par Francine Rémillard, massothérapeute

 

Le leadership
La vie vous invite à être un leader. Qu’est-ce que cela veut dire?
Être le premier.
Oui, le premier à manifester l’amour, la générosité, la gentillesse, la compréhension, la joie, la positivité, etc.
Si chacun de nous est un leader, notre entourage et notre communauté ne s’en porteront que mieux!
Bon automne et bien-être à vous.